salon e-commerce

Un salon e-commerce plein de promesses

Devenu le rendez-vous majeur des acteurs du e-commerce en France, le Salon e-commerce s’apprête à ouvrir ses portes à Paris le 23 septembre prochain. L’occasion de revenir sur les grandes tendances qui vont marquer cet événement.

Cette année, les thématiques abordées seront aussi variées que les années précédentes, mais nous pouvons déjà distinguer les quelques sujets vedettes de ce congrès.

L’emploi, au cœur des préoccupations de ce salon e-commerce

En cette période de crise généralisée, le e-commerce apparaît comme un recours utile pour de nombreux chercheurs d’emploi.  Le secteur bénéficie d’un rythme de croissance des emplois élevé et d’une situation générale très positive. On estime à un total de 100 000 le nombre de personnes qui travailleront dans ce secteur à la fin de l’année 2014.

Pour répondre aux nombreuses demandes du public et des entreprises, un espace recrutement a été créé cette année au sein du salon e-commerce. Dans cet espace de 56 m², les candidats pourront rencontrer les entreprises qui recrutent. Ils pourront aussi optimiser leur profil dans le but d’améliorer leur employabilité dans le secteur. Cette rencontre entre recruteurs et candidats apparaît nécessaire dans un secteur comme le e-commerce, essentiellement occupé par des PME parfois en mal de visibilité pour pouvoir recruter.

La mise en avant des nouveaux talents

Comme chaque année, la tenue du salon sera aussi l’occasion de décerner des trophées pour les entreprises les plus innovantes et les plus actives du secteur. Nouveauté cette année, le salon récompensera les Rookies of the Year, autrement dit les entreprises nouvellement créées (moins de trois ans d’existence) dont l’idée, l’activité ou le mode de production offrent de nouvelles perspectives pour le secteur.

Cette mise en avant des jeunes talents fait écho à une entrée massive de nouveaux acteurs sur le marché. Pour ces nouveaux entrants, le salon e-commerce a aussi prévu des ateliers d’accompagnement afin de leur permettre de gérer au mieux la recherche de financements, les procédures administratives, la logistique ou l’innovation technologique.

La relation client au centre des débats

Pour les débutants comme pour les entreprises installées,  la gestion de la relation client représente aujourd’hui une problématique majeure. Le nombre important de conférences et d’ateliers prévus en est une preuve évidente.

On assiste actuellement à une ré-humanisation de la gestion de clientèle dans le e-commerce. La relation est en train d’être réorientée vers plus d’humain, plus de suivi et moins de réponses automatisées.

Table rase de la relation client déshumanisée et standardisée. Fini le temps où l’on cachait les numéros de téléphone sur les sites internet. Tout contact avec le client est désormais perçu comme une opportunité. Par ailleurs, le téléphone ne suffit plus, c’est le cross-canal qui est de rigueur.

De plus en plus d’entreprises décident de renforcer la satisfaction et la fidélité de leurs clients en faisant appel à des professionnels du service client. Par la valeur ajoutée qu’ils apportent dans la gestion de la relation client (avant-vente, après-vente…), les centres d’appels sont des partenaires de premier plan pour les acteurs du e-commerce. A l’image de Wecall, de nombreuses entreprises gérant des services clients seront présentes au salon.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>