Articles

grève des médecins

Grève des médecins : le projet de loi santé sous pression

Les médecins ne décolèrent pas quinze jours après les premiers mouvements de grève. Plusieurs syndicats ont une nouvelle fois appelé à la grève les 5 et 6 janvier et durcissent le ton.

La généralisation du tiers-payant au cœur du mécontentement

Le projet de loi prévoit la généralisation de ce dispositif à l’ensemble de la population. Aujourd’hui, seules certaines catégories de population défavorisées sont dispensées d’avancer les frais d’une consultation chez le médecin. Les médecins craignent que la généralisation du tiers-payant ne déresponsabilise les patients  et ne les conduise au  « consumérisme médical ». Ils redoutent aussi les délais de paiement de l’assurance maladie et les complications administratives à la clé.

Au-delà du tiers-payant, les médecins libéraux contestent la réorganisation du système de santé et son « étatisation » avec le renforcement du pouvoir des ARS. Certains crient à la fin de la médecine libérale et craignent, à terme, la remise en cause de leur liberté d’installation.

Grève administrative : retour aux feuilles de soins papier

Afin de maintenir la pression sur le projet de loi du gouvernement,  certains syndicats organisent une grève des médecins administrative. Objectif : noyer l’assurance maladie sous la paperasse en procédant à la grève des cartes vitales. Finie la télétransmission pour les médecins qui participent au mouvement, et retour aux feuilles de soins papier.

58% des français soutiennent la grève des médecins

De leur côté, les patients font preuve de… patience. En pleine épidémie de grippe et de gastro-entérite, on aurait pu s’attendre à moins de compréhension de leur part. Ils soutiennent en effet majoritairement  – à 58% – leurs médecins d’après un sondage Ifop publié dans le JDD. Seuls 13% des français trouvent la grève des médecins « pas du tout justifiée ».

A noter cependant :  malgré la grève des médecins,  les médecins libéraux ont plus consulté pendant la dernière semaine de décembre en 2014 qu’en 2013 : 4,4 millions de consultations contre 4,3 millions l’année précédente.