syndic de copropriété

Syndics injoignables : le ras-le-bol des copropriétaires

Seuls 39% des copropriétaires se disent globalement satisfaits de leur syndic. C’est ce que révèle une étude de la CLCV qui vient de paraître.

Frais de gestion des syndics en hausse

En tête des reproches faits aux syndics : des tarifs en hausse, qui manquent de transparence, avec des abus notoires de la part de certains professionnels dans la facturation des prestations particulières. De fait, la plupart des syndics de gestion ont augmenté leurs tarifs de l’ordre de 20% pour anticiper les effets de la loi ALUR, alors même que celle-ci n’entre en application qu’à partir de mars 2015.

Syndics injoignables : un mauvais relationnel pointé du doigt

Cependant, c’est le mauvais relationnel des syndics qui est le plus sévèrement sanctionné par les copropriétaires : 64% d’entre eux jugent la réactivité du syndic aux sollicitations insuffisante.

Les grands groupes sont jugés encore plus sévèrement : le taux de satisfaction les concernant tombe à 33%, contre 42% pour les cabinets indépendants. Leur approche est jugée trop commerciale, pas assez focalisée sur une réelle gestion. Bref, le relationnel n’est pas à la hauteur des attentes.

Syndics et copropriétaires : se joindre facilement est possible

Pourtant des solutions simples et économiques existent. Syndics, devenez joignables et améliorez votre relation client ! Vous pouvez vous décharger d’une partie de vos appels sur un prestataire comme Wecall. Formées à vos procédures, nos téléconseillères seront capables d’apporter des réponses rapides aux copropriétaires, et ce sur de larges plages horaires. Les questions les plus complexes seront remontées par e-mail et traitées en interne. Vous pourrez ainsi améliorer la satisfaction de vos clients, gagner du temps, et améliorer votre gestion grâce à nos reportings détaillés (statistiques sur les types d’appels par immeuble, les réclamations, etc.).

 

Achats de Noël 2014

Achats de Noël 2014 : comportement des internautes

Les français sont 85% à envisager de faire leurs achats de Noël 2014 en partie sur internet. Quelles sont leurs attentes ? De quelle façon comptent-ils procéder pour trouver les meilleurs cadeaux pour leurs proches ? Une enquête réalisée par Webloyalty fournit quelques éléments de réponse.

Des acheteurs prévoyants et économes

Les français dans leur majorité sont prévoyants, ainsi 89% d’entre eux commenceront leurs achats de Noël plusieurs semaines à l’avance. Dans le contexte économique morose, ils sont aussi économes : 71% d’entre eux dépenseront 300 € maximum et 28% ne dépenseront pas plus de 100€ au total. Ils seront 73% à rechercher systématiquement les bonnes affaires pour acheter au meilleur prix. Le cashback est préféré par 1 personne sur 3.

Pourtant, élément encourageant pour les e-commerçants : 20% des cyberacheteurs comptent dépenser plus que l’année dernière pour leurs cadeaux de Noël en ligne.

Peu fidèles et de plus en plus mobinautes

Cependant les consommateurs ne sont pas très fidèles : seuls 38% d’entre eux privilégieront des sites de e-commerce sur lesquels ils ont déjà acheté.

Enfin, un acheteur sur quatre repérera ses cadeaux depuis son smartphone ou sa tablette, et 18% finalisera ses achats de Noël 2014 sur son téléphone. La part des « mobinautes » ne cesse d’augmenter et la tendance n’est pas près de s’inverser puisqu’un nombre croissant de sites de e-commerces développent des interfaces compatibles avec les smartphones et les tablettes.

Achats de Noël 2014 : mettez toutes les chances de votre côté en étant joignable !

En conclusion, n’oubliez pas que 57 % des internautes n’hésitent pas à abandonner leur panier si leur question reste en suspens. Avoir un service-client joignable et performant est donc crucial pour maximiser le taux de transformation de votre site de e-commerce. Et si vous n’avez pas assez de ressources en interne pour faire face au pic d’appels lors des fêtes, Wecall est là pour vous aider.